Norah Jones et Lisa Jazz Trio

C’est la dernière soirée de l’édition Live Au Campo 2018 et ce soir, nous attendons Norah Jones et Lisa Jazz Trio.

Avant tout, ce soir encore, je n’aurai pas le droit de photographier Norah Jones qui n’a accrédité que 3 photographes. Mais cela ne m’arrête pas. Je suis là, à l’heure pour profiter de la belle énergie de Lisa Jazz Trio en première partie.

Soirée Lisa Jazz Trio et Norah Jones au Live au Campo 2018

Pour commencer, nous retrouvons donc ce soir Julien Lebart, habitué de la scène du Campo Santo et pianiste de Cali et Francis Adam à la contrebasse, avec la belle et envoûtante Isabelle Durel.

Soirée Lisa Jazz Trio et Norah Jones au Live au Campo 2018

De fait, il en résulte une parenthèse incroyable. Ainsi donc la magie opère et Isabelle dévoile un jazz profond et plein d’émotion.

Ainsi, la voix chaleureuse et suave d’Isabelle se fond dans les basses de Francis et le piano de Julien. Les musiciens ne prennent jamais le dessus l’un sur l’autre mais délivrent ensemble un jazz de qualité avec une proximité presque déconcertante.

Soirée Lisa Jazz Trio et Norah Jones au Live au Campo 2018

Finalement timide et impressionnée par les gradins du Campo Santo, Isabelle demande au public de les aider en claquant des doigts. Le trio ne cache pas sa joie d’être là et, très rapidement, le public lui emboîte le pas. C’est pieds nus qu’Isabelle va conquérir les spectateurs du Live au Campo venus essentiellement pour Norah Jones. Lisa Jazz Trio nous embarque pour quelques chansons d’amour, parfois drôles parfois touchantes comme “Les Amoureux du CE1”. Merci encore et à bientôt sur d’autres scènes!

Norah Jones

Norah Jones qui arbore une coupe au carré, rentre sur scène avec ses musiciens dans le noir, discrètement. Au total il y a un piano, un clavecin, un piano et une contrebasse.

Pendant que le public retient son souffle, tout le monde prend sa place. Puis Norah Jones s’installe au piano et entonne son premier morceau sorti de son album “Day breaks”.

Si le miel pouvait parler, il aurait sans nul doute la voix de Norah Jones. A peine ouvre-t-elle la bouche que les frissons nous envahissent. Dans le silence du Campo Santo, la voix langoureuse de la chanteuse s’élève et semble vouloir atteindre le clocher de la cathédrale juste derrière elle.

On dirait que la belle n’a d’yeux que pour son piano. Il y a peu de discussion entre la chanteuse et le public venu nombreux pour l’applaudir. Les titres s’enchaînent et le jeu des lumières dessinent encore plus le spectacle et l’histoire qu’elle est venue nous raconter.

Ce n’est qu’après le 3ème morceau que Norah Jones prend la parole pour présenter ses musiciens. Le batteur et le contre bassiste prennent un plaisir évident à jouer et n’arrêtent pas de s’amuser sur scène.

Alors la chaleur monte encore dans le ciel de Perpignan et je suis sous le charme des “Ouh ouh” de Norah.

Sunrise

Quand enfin, elle entame “Sunrise”, le public qui a reconnu le titre de 2004, se met à taper dans les mains et à filmer la scène en dégainant les portables plus vite que Lucky Luke.

Puis elle se lève et change d’instrument. C’est à la guitare qu’elle va nous livrer le prochain morceau que tout le monde connaît et qui a fait son succès: “Come away with me”. Une petite fausse note va faire rigoler la star internationale mais Norah se reprend et termine sa chanson sous les applaudissements des spectateurs.

Presque droite comme un “i” à son piano, nous regretterons quand même que la fille de Ravi Shankar ait tourné le dos au public presque tout le temps et n’ait gratifié ses fans que de quelques petits “merci” en français.

Elle termine son set par “Carry On” et quitte la scène sur une standing ovation du Campo Santo. Un peu déçus peut-être par la froideur de la star, certaines personnes se lèvent et s’en vont déjà. Quel dommage! Car Norah Jones n’a pas encore fini de faire vibrer la corde jazz de Perpignan.

Et les rappels … rappellent !

En effet, un premier rappel fait revenir le batteur pour un solo magistral. Puis un dernier rappel va donner aux spectateurs ce qu’ils étaient venus chercher. La belle revient sur scène avec ses musiciens et entonne un “Don’t know why” que tout le monde attendait.

Par-dessus tout, on notera sa voix incroyable. On dirait du sucre mélangé à du miel. C’est après un câlin collectif avec les musiciens que Norah Jones quitte le Campo Santo sous les applaudissements de ses fans et les étoiles du ciel catalan.

Quelle belle façon de terminer cette édition 2018 du Live au Campo. Nous, on vous donne rendez-vous l’année prochaine !

Toutes les photos de la galerie de ce jour au Campo sont à voir ici.

One thought on “Norah Jones et Lisa Jazz Trio au Live au Campo 2018

  1. Bonjour,
    j’avais vu les photos mais pas votre texte.. Merci c’est très touchant. J’espère que nous aurons l’occasion de nous rencontrer vraiment.
    Cordialement
    Francis ADAM

Laisser un commentaire

error: Ce contenu est protégé !
%d blogueurs aiment cette page :